Après qu’il vous a ensorcelé

28 janvier 2016

28″Préférez-vous Robert avant qu’il ne soit devenu célèbre ou après qu’il a enfilé son costume de métal ? »

Il y a un truc qui cloche dans cette phrase, non ? Voyons, professeur, on écrit « après qu’il ait enfilé » (qui ?) !

Malheureusement pour vous, professeur Boghos ne se trompe jamais ! Contrairement à « avant que », « après que » n »implique pas de notion d’éventualité mais bien un fait accompli. Le subjonctif n’est donc pas recommandé mais bel et bien l’indicatif.

Alors oui, c’est moche à l’oreille, mais c’est la manière la plus correcte de l’écrire. Bon, si vous faites un essai sous word, vous verrez que… ben qu’il n’en a rien à battre ! Il accepte les deux écritures. Et il est vrai que personne ne vous tiendra rigueur si vous privilégiez la sonorité à l’orthodoxie grammaticale, à part peut-être l’Académie française.

Pour celles qui liront jusqu’au bout, quand même (dur hein ?), je tiens à préciser que ces petits intermèdes m’ont donné l’idée d’écrire un nouveau texte, peut-être un roman…

Share Button

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest