Vendredi : on apprend en reluquant !

Que ne donneriez-vous, pour une serviette diaphane ?   Pour que tombe le tissu, que votre esprit caligineux s’illumine, que le mystérieux mollusque mussé s’émeuve pour votre désir igné. Que l’étrange et rubescent barreau s’élève, hapax morceau de chair râblé et madré. Qu’il diapre votre plaisir d’une agonie trémulante. Si vous n’avez pipé mot de mon amphigouri, je vous invite à l’éclaircir à l’aide des définitions idoines :   Amphigouri : discours ou écrit confus, obscur ou incompréhensible Caligineux : qui manque de clarté Diaphane : pur, léger, vaporeux, délicat, transparent Diaprer : scintiller, faire chatoyer Hapax : mot, forme, chose unique ou que l’on n’a rencontré qu’une fois Idoine : Qui est propre ou approprié à quelque chose, qui convient parfaitement à une situation Igné : ardant, véhément Madré : qui est veiné ou tacheté Musser : cacher, dissimuler Râblé : vigoureux, de forte carrure et de taille plutôt petite Rubescent : qui est légèrement rouge Trémulant : agité, parcouru de tremblement

Share Button

Vendredi : à corps perdus…

…et langues bien pendues   En cet antépénultième jour de la semaine, il est temps de se faire plaisir. Le petit texte sans prétention ci-dessous comporte une série de mots étranges, rares, parfois inconnus. Je les liste et les définie un peu plus loin. Bonne lecture ! Cette nuit-là, au décours de la lune, nous nous enfuyons derrière la grande demeure familiale. Alors que ta robe ventoie , je te renverse sur le tertre désert tapissé d’un gazon duveteux. Je plonge ma main entre nos corps brûlants et découvre d’un geste fiévreux tes chairs délicates. Ton bouton de plaisir florescent s’agite sous mes doigts et se recouvre rapidement d’une chaude cyprine.  Je caresse à profusion tes chairs passionnées sous tes soupirs alanguis. De ton côté, ta main melliflue enserre délicatement ma queue tendue et la caresse sans retenue. Quand je te sens partir, quand tes cuisses se resserrent sur ma main, je la retire doucement et tu restes là, dans un état de délicieuse frustration. Je porte mes doigts à la bouche et me délecte du goût palatable de tes chairs enflammées en fixant ton regard. Tu soupires d’envie, une langue s’extraie de tes lèvres coruscantes et je l’entoure des miennes pour…

Share Button

Professeur ès muscles

Ès   Un tout petit mot, une préposition bien singulière ! C’est un mot très rarement utilisé, il est en fait la contraction de « en les » (ou « dans les » comme « des » est la contraction de « de les »). Automatiquement, cette préposition doit être utilisée uniquement avec un pluriel en suivant, mais l’erreur n’est plus vraiment signalée. L’on se sert de ce mot dans la majorité des cas pour désigner la spécialité d’un docteur, d’un professeur, d’un spécialiste (« Docteur ès langues étrangères »), mais il peut être utilisé savamment dans d’autres situations. Exemples : « Se promener ès bois » (= dans les bois) Agir ès qualités de… Adèle est passée maîtresse ès ruses pour enseigner à ses élèves turbulents (@photo : Henry Cavill, spécialistes ès Super pouvoirs !)

Share Button

Joyeux bissexte !

Non, je ne fais pas l’apologie de la bisexualité, ça n’a rien à voir (même si ça donne lieu à beaucoup d’histoires excitantes). Je parle du 29 février. Il n’est sur le calendrier qu’une fois tous les 4 ans, on parle d’une année bissextile et d’un jour bissexte. Et d’où vient ce mot ? Parce que, de souvenir, « bi », ça veut dire deux, aucun rapport avec les 4 années ou le 29 du mois ! Hé bien c’est simple ! Les romains, qui avaient déjà remarqué qu’une fois tous les quatre ans il fallait ajouter un jour pour corriger le calendrier avec la rotation de la terre, l’ajoutaient en fin d’année. Or sur leur calendrier, le dernier mois de l’année était le mois de février. On ajoutait alors un second « sixième jour » de la dernière semaine. « bis » (deux fois) « sextus » (sixième). Aujourd’hui, pour simplifier, c’est toujours le 29 février. Joyeux bissexte !

Share Button

Vendredi, tout est permis avec Daario…

Vendredi, c’est enfin fini ! Et oui, je suis en retard, je sais, je vous ai manqué ? Pour terminer la semaine, le vendredi, désormais, ce sera un petit inventaire de mots étonnants, étranges, rares ou exotiques. Savez-vous par exemple que le vendredi est l’antépénultième jour de la semaine (avant-avant-dernier) ? Daario est-il mieux avec son armure mordorée (brune aux reflets dorés) ? Est-il aux côtés de Daenarys par amour ou pour le lucre (profit recherché avec avidité) ?   (photo : Michiel Huisman alias Daario Naharis)

Share Button

Mercredi, c’est sexy Simon !

Le mercredi, pour éviter que les braises du désir ne s’éteignent, le professeur Boghos a décidé de faire intervenir un invité d’exception : Simon. Simon est auteur érotique et vous proposera chaque fois de découvrir l’origine, l’étymologie ou les curiosités liés à certaines pratiques sexuelles. — Alors Simon, que vas-tu nous apprendre aujourd’hui ? — Salut David. Désolé si je suis un peu maladroit, je ne suis pas très à l’aise en public, alors en plus pour parler de ça… — Allez, lance toi ! — Bon… alors aujourd’hui, je voulais parler d’une pratique bien connue, le 69. — Oh ! Ça commence fort ! — Bof, pas tant que ça, tu verrais la suite du programme… — Bon d’accord, alors, le 69, raconte. — Une pratique bien connue, tout le monde visualise très bien de quoi il s’agit. Contrairement à ce que certains pensent, ce n’est pas la 69ème pratique du Kamasutra, c’est une représentation imagée de la position : la boucle du 6 et du 9 représentant la tête des partenaires et le reste le corps, on imagine donc bien le duel buccal tête bêche. Dans le Kamasutra, cela s’appelle « le congrès du corbeau », allez savoir pourquoi !…

Share Button

Attention, c’est un testicule !

Aujourd’hui, rappelons simplement quelques genres trompeurs. On dit : UN acrostiche UNE anagramme UN apogée UN effluve UN ou UNE enzyme (oui, les deux sont acceptés) UN équinoxe UNE espace (en parlant de l’espace entre deux mots) UN haltère UN ou UNE météorite (les deux sont acceptés) UN ou UNE oasis (les deux sont acceptés) UNE orque UNE réglisse UN tentacule UN testicule UN tubercule UNE viscère Pour celles qui liront jusqu’au bout, petit exercice : illustrez la photo du jour avec un ou plusieurs des mots ci-dessus. (photo : Chris Hemsworth)

Share Button

Pour ceux qui s’envoient en l’air…

Il vous a manqué ce week-end ? Il s’occupait d’Adèle, elle avait grandement besoin de ses aptitudes dans certains domaines délicats… (voir ici pour plus d’informations…) Mais passons à l’amusement littéraire du jour : « Oiseaux » est un mot étrange. C’est le plus long mot de la langue français dont on ne prononce aucune des lettres ! Allez expliquer ça à un enfant qui tente de déchiffrer le mot… C’est aussi le plus petit mot contenant toutes les voyelles (oui, il manque le « y », mais c’est une voyelle un peu spéciale, nous y reviendrons). Ça donne des ailes en ce début de semaine !

Share Button

Mais qu’est-ce qu’il baragouine ?

La professeur est décontracté aujourd’hui. D’autant qu’avec sa main dans la bouche (le coquin), il baragouine des choses incompréhensibles. Mais savez-vous d’où vient ce mot, baragouiner ? Des bretons ! Si, si ! Apparemment, au moyen-age, quand des pèlerins bretons entraient dans une auberge ils réclamaient du pain (bara) et du vin (gwin). On ne comprenait rien à ce qu’ils disaient et on se mit à les appeler les « baragouyn ». D’où le terme qui, de nos jours, signifie « parler d’une façon inintelligible, incorrecte ». Ahhh, ces bretons !

Share Button

Les mots hermaphrodites

Saviez-vous que dans la langue française, il existe des mots dont le genre varie avec le nombre ? Il s’agit de trois mots : délices, orgues et amours. Ils sont au masculin au singulier et au féminin au pluriel, des mots hermaphrodites en quelque sorte. Ainsi, on écrira : « Admirez les charnelles délices du noble et vaillant corps musculeux, Incitant à un terrible amour, enivrant et oublieux. Notez bien, ô langoureux délice, que sous la toile tendue se cache un instrument Qui a joué la partition de nombreuses amours, tel un orgue entêtant. »

Share Button

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest