Ce professeur là n’est pas laid…

Aujourd’hui, je vais vous parler non pas d’une, mais de deux figures de style : la litote et l’euphémisme. Ces deux figures ont pour principe d’atténuer des propos. Le message délivré nécessite donc de comprendre le non-dit, le sous-entendu. Ainsi, si je vous dis « ce professeur n’est pas laid », j’atténue mon propos parce que vous, de votre côté, vous êtes d’accord avec ça mais vous préféreriez dire « ce professeur est canon ! ». Ceci est une litote, parce que l’ont met en valeur quelque chose en contrastant les propos. Tandis que si j’avais dit « 50 nuances de Grey est… intéressant » pour ne pas dire « très moyen », c’est un euphémisme, parce que j’atténue mes propos mais pour les adoucir grâce à un non-dit. En gros, la litote est appréciatif quand l’euphémisme est dépréciatif, mais dans les deux cas, on essaie de nuancer/atténuer. PS : non, non, je ne lance pas de débat sur les 50 nuances, ce n’était qu’un exemple 😉 (photo : Jamie Dornan)

Éros s’essore

Éros s’essore   Aujourd’hui, une jolie figure de style : le palindrome. Ce mot vient des mots grecs « palin » (en arrière) et « dromos » (course).  Ce sont des mots ou des expressions qui peuvent se lire dans un sens ou dans l’autre. Les exemples les plus classiques : « Esope reste ici et se repose » ou « La mariée ira mal ». Vous pouvez essayer : de droite à gauche, la phrase reste la même. Il existe des mots palindromes, comme « rêver », « kayak », « été » ou même le plus long de la langue française « ressasser ». Georges Perec (encore lui) a écrit un palindrome de 1247 mots. Il faut reconnaître la difficulté de l’entreprise, mais je ne suis pas certain que le texte ait beaucoup de sens. Je terminerai par un palindrome amusant  : « Luc, notre valet, alla te laver ton cul »  

Vendredi : holorimons !

Vendredi, tout est permis ! Savez-vous ce qu’est une holorime ? C’est en quelque sorte une rime parfaite : une expression ou une phrase qui rime entièrement avec une autre. Deux exemples célèbres : « Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime, Galamment de l’arène à la tour Magne, à Nimes » (Marc Monnier) « Par le bois du Djinn où s’entassent de l’effroi Parle ! Bois du gin !…ou cent tasses de lait froid. » (Alphonse Allais)

Lipogramme, la lettre sur le bout des lèvres

Savez-vous ce qu’est un lipogramme ? Non, ne cherchez pas la réponse sur mon sourire craquant. Lipo vient du grec et veut dire retirer, Gramme signifie la lettre. Il s’agit donc d’une figure de style où l’on exclue une lettre. Ainsi, le plus long mot lipogramme en « e » de la langue française est « Institutionnalisation ». Il existe même des romans entièrement lipogramme, comme le célèbre « La disparition » de George Perec, où il n’y a pas une seule lettre « e » dans les 300 pages !! Essayez, vous verrez que ce n’est vraiment pas aisé !

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest