Simon, tome 1 : à demi-mot
Mon univers , Nouveautés , Romans , Simon / 1 avril 2016

Simon, tome 1 : À demi-mot Résumé Le talentueux Simon, auteur érotique trentenaire au succès relatif et à l’humeur passablement grincheuse, désespère d’être rangé dans les mêmes rayons que la plupart des romans de gare. Désinvolte et sûr de lui, il est outré d’apprendre que son dernier manuscrit n’a pas été accepté à l’unanimité par le comité de relecture : une personne l’a refusé. Stupéfait, il ne veut pas en rester là. Qui est cet impudent qui a osé recaler son roman? Pour qui se prend-il ? Il va découvrir qu’il s’agit en fait d’une relectrice, piquante et fascinante, qui ne va pas le laisser de marbre. S’engage alors un redoutable défi pour Simon, bousculé tant dans ses certitudes que dans ses sentiments…   Extrait « Et puis, il la vit. L’intruse. La seule blonde de la pièce. Un cliché sur pattes. De longues jambes fines et blanches dans lesquelles se perdit un instant Simon. Ils se dévisagèrent en silence. Elle avait les cheveux attachés en une couette très sage, une paire de lunettes carrées posée sur un petit nez retroussé, des lèvres charnues sur lesquelles était appliquée une pointe de rose vif et des yeux absolument époustouflants, d’un vert émeraude…

Share Button

Simon – disponible en précommande !!
Mon univers , Simon / 25 mars 2016

A vos marques…   Vous l’attendiez tous (ou toutes), n’est-ce pas ? Mais si !! Il est enfin disponible… en précommande en ebook !! Rendez-vous sur Amazon, en attendant la sortie définitive le 31 mars, soit dans 6 jours. 2€99 pour 217 pages de romance follement érotique ! Pour ce qui est de la sortie papier, il faudra attendre le courant du mois d’avril, les délais de fabrication, de vérification, tout ça… Mais bon, rien ne vous empêche de le prendre en ebook pour être certaine de le vouloir en papier 😉 Notez que je suis en train de m’organiser pour gérer des précommandes papier dédicacées, je sens que ça va être galère mais si la demande est là je le ferai avec plaisir !     Petit extrait pour mettre l’eau à la bouche : Après les sempiternelles formules de politesse, auxquelles Simon s’adonna avec un minimum de lassitude, ils commandèrent leur boisson : une pression pour lui, un verre de vin rouge pour elle. — Alors, que vouliez-vous savoir sur mes commentaires de relecture ? demanda finalement Louise. — Tout. Je ne les ai pas lus. Elle ouvrit la bouche de surprise puis, l’alcool aidant, lâcha un rire bref et cristallin. — Vous…

Share Button

Simon – Tome 1 – Chapitre 7
Simon / 21 mars 2016

Simon – Tome 1 Nouvel extrait   Aujourd’hui, je vous dévoile un nouvel extrait de mon très prochain roman. Simon semble toujours froid et distant, incapable d’extérioriser et d’exprimer ses sentiments. Mais parfois… ♥♥♥ Quand la porte se referma, laissant la traînée de son manteau rouge s’évaporer en même temps que son désir, Simon resta longuement silencieux. Puis il termina son verre, se leva et se dirigea vers son lecteur de musique. Il choisit un morceau et le lança. Une lourde ambiance électrique vibra avant que les sons déchirants d’un groupe de métal mélodique envahirent la pièce. C’est comme s’il voulait combler le vide assourdissant de sa stupide ténacité. Elle était partie sous son nez, en quelques mots mal choisis. Les mots qu’il pouvait si bien agencer sur son écran et qui ne savaient plus où se placer quand ils se bousculaient à la lisière de ses pensées. À cause de son impatience, aussi. Quand il écrivait une scène d’amour, il avait tendance à passer un peu vite les sentiments, la complexité d’une communication sensuelle et enivrante, la complicité, la subtilité… Il le savait, il y revenait de nombreuses fois, souvent après avoir décrit la scène finale et explicite. Cette partie-là…

Share Button

Mercredi sensuel avec Adèle

Extrait : Adèle – Derrière la caméra   Aujourd’hui, pas de leçon du professeur Boghos. Il a envoyé sa charmante assistante pour qu’elle vous conte une histoire. Le ton de sa voix trahit sa propre fébrilité et, qui sait, un peu de vécu : Elle s’allongea, toute volonté envolée. Caché par le petit banc, Olivier s’allongea sur elle et reprit son baiser. Ils étaient dans l’ombre, seule la blafarde lumière d’un timide croissant de lune et la lueur du salon lointain les éclairaient. Adèle pouvait juste voir qu’Olivier avait retiré son t-shirt et elle prit plaisir à regarder son corps sculpté. Il la déshabilla à son tour sans qu’elle n’opposât de résistance. Elle était toujours en maillot, agrémenté d’un simple paréo, elle se retrouva donc assez rapidement nue. Il l’était lui aussi visiblement. Il frottait sa queue entre ses jambes et elle se sentit envahie d’un désir incontrôlable. Il l’embrassait avec tendresse et volupté. Pas de langues qui s’accrochent, de salive exagérément partagée, mais une incroyable sensation de sensualité qu’elle ne pouvait confondre avec de la pudeur. Malgré les tourbillons qui s’affolaient dans sa tête, elle eut la présence d’esprit de porter la main à la longue queue qu’elle avait…

Share Button

Un petit guide ludique pour trouver son bonheur
Mon univers , Nouvelles / 7 mars 2016

Comment s’y retrouver ? Vous aimeriez lire une de mes nouvelles mais vous ne savez pas laquelle commencer ? Cet article est fait pour vous, suivez le guide !

Share Button

Qui est Adèle ?
Les vies d'Adèle , Mes projets / 7 mars 2016

Qui est Adèle ? Un des tous premiers univers que j’ai créé tourne autour d’Adèle. Mais quand j’ai écris ses histoires, une question tournait en boucle : qui est-elle ? Elle s’appelle Adèle, simplement, elle n’a pas de nom, n’a même pas toujours la même histoire et évidemment jamais le même métier. Une fois on la découvre photographe, une autre fois actrice porno, ou encore professeur, secrétaire… Dans d’autres vies, vous la découvrirez étudiante, pirate informatique, psychanalyste ou scientifique. Alors, au final, qui est-elle ? La vraie question à se poser, ne serait-ce pas plutôt : qui représente-t-elle ? Parce qu’au final, Adèle, c’est un fantasme, une image tout droit sortie de mon univers intime et personnel. Une femme qui pourrait être le fantasme de bien des hommes (et des femmes). Une femme blonde, archétype (stéréotype ?) de la femme douce, chaude, angélique, ingénue ou soumise, que l’on imagine sans mal cacher de torrides secrets. Elle est grande, blonde aux yeux bleus, des formes à damner, mais ce sont là les seuls éléments comparables. Ce pourrait être n’importe quelle femme ; des millions de femmes correspondent à cette description. Et c’est d’ailleurs bien là le but : Adèle devient non plus…

Share Button

Les vies d’Adèle : Tome 1

Les vies d’Adèle – tome 1 Résumé Adèle, belle blonde aux formes épanouies, est tour à tour photographe, agent secret ou encore professeure. Elle incarne nos fantasmes, elle prend à contre-pied nos préjugés, elle se joue de nos sens, elle espère réveiller en chacun ses désirs inavouables. Elle explore nos rêves, nos idéaux et nos désirs les plus profonds dans ses aventures toujours sensuelles et enivrantes. Parfois, elle fera l’expérience de ses propres démons. Ses différentes vies sont une initiation au plaisir. Le sien, le nôtre, le vôtre…   Actuellement disponible en ebook sur Amazon au prix de 2€99 En version papier aussi sur Amazon au prix de 12€

Share Button

Simon, la vie amoureuse d’un auteur érotique
Simon / 1 mars 2016

Ahhhh Simon ! Il me faut vous parler de lui. Mon premier roman parlera de lui, Simon, directement inspiré de Simon Baker (pour le physique uniquement). Simon est un auteur érotique trentenaire au succès relatif et à l’humeur souvent massacrante, désespéré d’être rangé dans les mêmes rayons que la plupart des romans de gare. Désinvolte et sûr de lui, il apprend avec stupeur que le dernier manuscrit soumis à la relecture a été accepté à l’unanimité, sauf une voix. Qui est donc cet impudent qui a osé retoquer son roman ? Pour qui se prend-il ? Je vous laisse un petit extrait où il découvre de qui il s’agit… ♥♥♥ Et puis, il la vit. L’intruse. La seule blonde de la pièce. Un cliché sur pattes. De longues jambes fines et blanches dans lesquelles se perdit un instant Simon. Ils se dévisagèrent en silence. Elle avait les cheveux attachés en une couette très sage, une paire de lunettes carrées posée sur un petit nez retroussé, des lèvres charnues sur lesquelles était appliquée une pointe de rose vif et des yeux absolument époustouflants, d’un vert émeraude si clair et si profond qu’il en but la tasse. Il en ouvrit la bouche de…

Share Button

Délicieux jeu de piste
Mon univers , Nouvelles / 1 mars 2016

Hier soir ont été désignés les heureux finalistes du prix de la nouvelle érotique. Je n’ai malheureusement pas été retenu parmi eux, je dois reconnaître que mon texte n’était probablement pas le meilleur de ce que j’ai pu écrire. Je tiens à féliciter les finalistes et ai hâte de lire leurs œuvres. J’espère en tout cas pouvoir participer à la prochaine édition et dans de meilleures conditions. En attendant, comme l’a initié Vagant, l’un des participants, je publie ici ma nouvelle. J’ai librement réutilisé un texte que j’avais proposé dans un autre appel à texte, tentant vainement de l’adapter aux contraintes de ce concours.   ♥♥♥ Délicieux jeu de piste   Margot était architecte. Damien, son mari, était ingénieur en génie civil. Ils s’étaient rencontrés sur un chantier, un complexe industriel qu’elle avait dessiné et qu’il avait supervisé. Leurs regards s’étaient croisés sous une poutre en béton, des sourires s’étaient échangés, les poignées de main avaient laissé place aux embrassades, puis aux baisers et aux joies des jeux endiablés de l’amour et de la séduction. Ils s’étaient mariés un an plus tard, dans un grand château qu’ils avaient loué pour l’occasion. Ils s’étaient promis amour, fidélité, respect et complicité. Ils avaient…

Share Button

Pinterest, le plaisir des yeux et de l’esprit
Mon univers / 26 février 2016

Chaque jour, je fais un tour sur mon pinterest. Chaque jour, je sens grandir en moins l’inspiration. Pas celle du matin, factice et éphémère, non, la véritable inspiration, puissante et libératrice, celle qui me pousse à faire jaillir l’encre du bout de mes doigts, à propulser mes envies sur le papier blanc. Quand je tiens une idée, je la caresse longuement, délicatement, je la soupèse, j’en découvre chaque recoin, en étire chaque repli, pour être certain d’en obtenir la meilleure sève. Images après images, enchaînées, saccadées, je libère de mon esprits, à force de poignet, des volutes d’érotisme. Quand j’ai terminé mon trait, que j’ai déposé le dernier pointillé, un sentiment de soulagement m’étreint, une douce torpeur salvatrice. C’est un grand bonheur que d’écrire si inspiré.

Share Button

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest