–{ Sur le bout des doigts }– Extrait
Sur le bout des doigts / 27 février 2018

★━━━━━━━━━━━━━━━━━━━━★ Je fais défiler les profils comme on cherche un produit dans les rayons d’un supermarché. Par principe, je ne prends jamais celui qui a le plus joli emballage, le plus commercial, celui que tout le monde veut. Comme je n’aimerais pas non plus qu’on m’évince pour une question d’emballage, je donne une chance à tout le monde. Enfin, presque à tout le monde. Certaines ont le chic pour choisir les pires photos de profil. Dommage. Faire ses courses en ligne dans un supermarché de l’amour, c’est terriblement décevant. Il y a les profils rédhibitoires : les fâchées avec l’orthographe (« on sen fou dé fotes, l’importen ces l’amour ! »), les bouches en cul de poule (« alors imagine le reste… »), les sectaires (« si tu n’as pas entre trente-quatre et trente-cinq ans, que tu n’habites pas dans un rayon de cinquante mètres autour de chez moi, que tu n’apprécies pas l’ensemble de ma discothèque et que tu n’aimes pas le café corsé du Chili, passe ton chemin ! »), les exigeantes (« je cherche un homme avec une bonne situation, une voiture décapotable, pas d’enfants et une capacité hors-norme à me supporter »). Déjà, je peux facilement écarter un bon tiers des profils. Je suis fasciné par la…

Share Button

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On PinterestVisit Us On Instagram