Les Annales Potomak – ma nouvelle série d’érotique Fantasy

3 août 2016

cropped-feather-light.pngElya est une jeune Potomak de la tribu des Pohon. Aujourd’hui, elle va participer à l’épreuve du lien qui lui attribuera, définitivement, un animal totem. Elle est à l’aube d’une grande épopée dont elle ne soupçonne pas l’existence. Un monde merveilleux autant que périlleux va s’ouvrir à elle, un monde où les plaisirs les plus inimaginables sont désormais possibles. Le début de la quête approche…

 

Elya, c’est un peu ma chouchou ! Je la bichonne depuis plusieurs mois maintenant, depuis que B-sensory m’a demandé d’écrire une série d’Heroic-Fantasy pour sa toute nouvelle plateforme de nouvelles érotiques et connectées.
943f12cd93952cc3d04d4db690befd16 Parce que vous ne le savez peut-être pas, mais la fantasy, ce genre littéraire où se côtoient princesses, dragons, sorciers, créatures délicieuses ou vénéneuses, aux confins de notre imagination, la fantasy donc, c’est un peu mon genre de prédilection ! Oui, oui, j’écris de la romance érotique, parce que j’adore ça, mais si j’avais davantage de temps, je créerais des mondes, des univers entiers où j’inventerais mes propres règles, mes créatures fantastiques, mes intrigues spirituelles et karmiques.

Alors quand on m’a proposé de mélanger les deux genres que j’adore écrire, je n’ai pas hésité une seconde. Ils m’ont demandé un chapitre pour voir ce que ça donnerait, j’en ai écrit huit ! J’ai même passé des heures (vraiment, des heures) à préparer d’autres surprises qui viendront dans les prochains jours.

L’érotisme demande une mise en situation, la fantasy demande un temps de préparation très très conséquent, monumental à vrai dire. Penser chaque personnage, chaque historiques, chaque relation, chaque peuple, chaque créature, chaque plante, chaque légende, chaque rituel, chaque tic de langage, … c’est un vrai défi. J’ai essayé de ne rien négliger, de penser l’histoire comme une aventure à part entière où le sexe n’était pas qu’un élément central mais un ingrédient important.

 

misfits_wallpaperCertains reconnaîtront quelques inspirations. Des Annales du Disque-monde de Terry Pratchett à la série délirante Misfits, en particulier les pouvoirs improbables et les situations ubuesques qui en découlent. J’ai adoré cette série, elle me faisait rire à chaque fois et elle arrivait à créer des situations d’une telle tension érotique… J’ai voulu pousser l’idée à fond, jouer la carte du sexe déjantée. Mais toujours avec un certain « réalisme ».

J’aime beaucoup ce mot, réalisme. Parce que quand on parle de fantasy, on se dit qu’il est inapproprié, puisqu’on peut faire à peu près ce qu’on veut et que rien n’est « réel ». Sauf que tout univers obéit à ses lois, à ses règles, et chaque événement se doit d’être en cohérence avec son monde. C’est ça, le réalisme de la fantasy. J’espère que je m’y tiendrai, je ne supporte pas la fantasy des années 70/80 où d’un coup de baguette magique le héros se sortait de situations impossibles. Les Annales Potomak, ce ne sera pas ça !

En attendant, vous pouvez retrouver le premier épisode sur le site de B-sensory. Il vous suffit de vous inscrire et de le sélectionner pour le lire ensuite sur l’application ou directement sur le site. Profitez-en, il est gratuit !!

N’hésitez pas à me contacter pour me donner vos commentaires (annalespotomak@gmail.com) ou directement commenter sur le site.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest