Il n’y a aucun (‘s’ à) souci !

23 juin 2016

Une petite leçon très simple aujourd’hui. En grande partie parce que je suis le premier à faire cette erreur, et fréquemment.

On écrit « Aucun souci » ou « Pas de souci » et non « Aucun soucis » ou « Pas de soucis« .

Aucun veut dire zéro, donc moins de un (quelle logique ce matin !), donc aucune raison (j’applique) d’utiliser le pluriel. De manière générale, la règle est qu’avec aucun on utilise toujours le singulier.

Voilà, c’était la leçon du jour, bon ben je retourne aux aventures de Simon… 😉

Ah, oui, notez quand même que l’on peut parfois écrire « aucuns » ou « aucunes » au pluriel dans plusieurs cas :

  • Quand le nom qu’il détermine ne peut s’employer qu’au pluriel (« aucuns frais », « aucunes funérailles »).
  • Quand « aucun » est utilisé en tant que pronom et non en tant qu’adjectif : « D’aucuns nous dirons que cela complique un peu la leçon du jour, soit ! »

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest