Vous avez remarqué ? Je suis un peu moins présent depuis quelques semaines sur les réseaux sociaux. Je me devais donc de prendre un peu de temps pour vous donner des nouvelles et expliquer ma relative absence. Sans me chercher des excuses, je dirais qu’il y a une sorte de concordance de faits qui convergent tous vers cet épisode de recul des réseaux sociaux. Déjà, la rentrée, avec des enfants, c’est fatiguant. Le boulot aussi, j&rs...

Sur le bout des doigts   Date de sortie : 8 décembre 2017 En précommande sur toutes les plateformes numériques (Amazon, Google Play, Kobo, Fnac, etc…) Format : numérique dans un premier temps Genre : Romance, érotisme   Description : À trente-sept ans, après deux enfants et un divorce, Gaspard ne sait plus draguer une femme. Exit le sourire qui fait danser, le regard qui fait vibrer, le petit jeu de mots qui fait rougir : il a ...

Grâce au partenariat entre B-Sensory et Evidence Editions, ma nouvelle nommée « Envie incontrôlable » est désormais disponible sur la plateforme. Laïa, enceinte de quelques mois, est une femme ravissante et comblée. Pourtant, les métamorphoses de son corps ne sont pas sans quelques bouleversements, tant physiques qu’émotionnels. Alors qu’elle essaie de se confier, elle va faire une demande très spéciale à Marion, sa meilleure amie....

Simon, tome 2 : mots croisés Résumé Après s’être débarrassés de leur encombrante amie, Simon et Louise sont enfin réunis. Leur relation semble désormais apaisée et harmonieuse. C’est sans compter sur leur passé douloureux et leurs relations familiales qui vont venir perturber le couple d’amoureux. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Comment ont-ils surmonté ces épreuves ? Dès lors, ils vont devoir apprendre à se connaître réellement et se...

Simon, tome 1 : À demi-mot Résumé Le talentueux Simon, auteur érotique trentenaire au succès relatif et à l’humeur passablement grincheuse, désespère d’être rangé dans les mêmes rayons que la plupart des romans de gare. Désinvolte et sûr de lui, il est outré d’apprendre que son dernier manuscrit n’a pas été accepté à l’unanimité par le comité de relecture : une personne l’a refusé. Stupéfait, il ne veut pas en rester là. Qui est cet impudent q...

Les vies d’Adèle – tome 1 Résumé Adèle, belle blonde aux formes épanouies, est tour à tour photographe, agent secret ou encore professeure. Elle incarne nos fantasmes, elle prend à contre-pied nos préjugés, elle se joue de nos sens, elle espère réveiller en chacun ses désirs inavouables. Elle explore nos rêves, nos idéaux et nos désirs les plus profonds dans ses aventures toujours sensuelles et enivrantes. Parfois, elle fera l&rsqu...

Lundi : je vous saurais gré de ne pas me réveiller…

Fini le weekend ! Reprenons nos cours en douceur. Désormais, le lundi, on parlera des barbarismes. Ces mots ou expressions qui sont mal employés, déformés ou plus généralement les anglicismes abusifs. Ainsi par exemple, « je vous serai gré de bien vouloir découvrir ce que j’écris » est un barbarisme. Le verbe est « savoir gré » et non « être gré ». Être reconnaissant envers quelqu’un de quelque chose. « gré » ne saurait ê...

Vendredi : holorimons !

Vendredi, tout est permis ! Savez-vous ce qu’est une holorime ? C’est en quelque sorte une rime parfaite : une expression ou une phrase qui rime entièrement avec une autre. Deux exemples célèbres : « Gal, amant de la reine, alla, tour magnanime, Galamment de l’arène à la tour Magne, à Nimes » (Marc Monnier) « Par le bois du Djinn où s’entassent de l’effroi Parle ! Bois du gin !…ou cent tasses de la...

Et les difficultés se sont succédé…

Le professeur est en un patraque ce matin, alors il s’est bien couvert. Une petite règle délicate pour aujourd’hui : l’accord des verbes pronominaux sans complément d’objet direct. Prenons « se succéder » par exemple. On écrira « Les reines se sont succédé » et non « Les reines se sont succédées ». En effet, elles se sont succédé « à » elles-mêmes, se est complément d’objet indirect, il n’y a pas d...

Avez-vous quelqu’un en vue ?

« En vue de » / « Au vu de » La règle, il faut juste la savoir : on écrit « au vu de » ou « au vu et au su de » (signifiant « en tenant compte de ») avec le mot « vu » au masculin tandis que « en vue de » (dans le sens « pour ») s’écrit avec le mot « vue » au féminin. Ainsi, en vue de vous satisfaire pleinement, au vu du succès du professeur, je vous annonce qu’il a fait ses premiers pas sur une feuille de papier virtuell...

Que faites-vous tous les mardi de chaque semaine ?

Bonjour à toutes ! « Même si vous attendez avec impatience les vendredi de chaque semaine pour partir en weekend, nos leçons permettent de patienter agréablement. » « Pour sa part, tous les samedis, le professeur Boghos a rendez-vous avec Adèle. » Que remarquez-vous dans ces deux propositions ? « les vendredi » « les samedis ». Parce qu’il y a une petite subtilité. En règle générale, on met un « s » à la fin des jours au plurie...

Message d’abscence

Excusez le professeur, il n’est pas tout à fait prêt aujourd’hui, il sort d’un weekend assez… mouvementé ! Il avait la tête ailleurs, il n’a pas eu le temps de préparer la leçon du jour, vous ne lui en voulez pas trop ? En attendant, il retourne procrastiner, faites-en autant

Au temps pour vous !

Apparemment, les précédents professeurs étaient trop musclés pour certaines, au temps pour moi ! Oui, j’ai écrit « au temps pour moi » et non « autant pour moi ». L’Académie française privilégie la première expression à la seconde (et non deuxième, parce qu’il n’y en a pas de troisième, suivez un peu !). Il est donc préférable d’écrire « Au temps pour moi » (et puis, avouez, ça en jette en soirée ou auto...

Attention, c’est un testicule !

Aujourd’hui, rappelons simplement quelques genres trompeurs. On dit : UN acrostiche UNE anagramme UN apogée UN effluve UN ou UNE enzyme (oui, les deux sont acceptés) UN équinoxe UNE espace (en parlant de l’espace entre deux mots) UN haltère UN ou UNE météorite (les deux sont acceptés) UN ou UNE oasis (les deux sont acceptés) UNE orque UNE réglisse UN tentacule UN testicule UN tubercule UNE viscère Pour celles qui liront j...

Bien le bonjour, gentes demoiselles !

On va être un peu complexe aujourd’hui. On va parler des « gens ». Oui, parce que ce mot est particulièrement délicat à utiliser, dès lors qu’on veut le qualifier. Est-il féminin ? Masculin ? La règle est celle-ci : le mot « gens » est masculin sauf quand il est immédiatement précédé d’un adjectif ou d’un participe passé à forme féminine distincte (ex : bonnes/bons) et qu’il n’a pas de complément d...

Mardi : à vos phantasmes !

Bon, le professeur d’hier a été licencié, il est reparti jouer avec les autres playmobils. Nous avons compris vos demandes de plus de réalisme, plus de vrai mais aussi davantage de phantasme ! Ah oui, parce que ce mot, fantasme, peut tout aussi s’écrire avec « ph ». Il n’y a quasiment aucune différence, si ce n’est que « phantasme » est parfois privilégié par la médecine ou la psychanalyse pour parler d’...

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On PinterestVisit Us On Instagram