Winter is coming

4 janvier 2017

Et quand le winter est coming, il faut se mettre au chaud.

Parenthèse explicative :  « Winter is coming », cela veut dire « l’hiver vient », référence à la célèbre réplique de la non moins célèbre Maison Stark. Bon, en vrai, l’hiver est déjà là, mais je pourrais dire que vous chipotez, parce que j’en ai envie. Sur ce, je ferme la parenthèse.

Ah si, attendez, quand même, si vous ne connaissez pas la Maison Stark, ça veut dire que vous ne connaissez pas Game of Thrones, et encore moins le Trône de fer (puisque c’est la même chose), et c’est une honte, bouhhhh !!! Voilà !

Bon, que disais-je ? Pour se mettre au chaud, le boghos du jour se laisse pousser la barbe, solution intéressante s’il n’avait pas la vilaine habitude de se balader à poil. Un poil incohérent ! (un poil, zavez-vu ? Un poil, pffff, barbe, poil… non ?).

Et les animaux, style la marmotte, l’ours, le hérisson… ils font quoi ? Ils hivernent, voyons ! Hein ? Non ? Quoi ?

Non, ces bestioles là hibernent !

Avec un « b ». Hiberner, c’est subir un changement physiologique profond qui ralentit à l’extrême toutes les fonctions vitales. On se met dans un coin pépère, genre terrier creusé tranquillou pendant l’automne sous un buisson rabougri, et on se la coule douce en mode roupillon du siècle pour se réveiller quand il fera un peu plus chaud. Hyper pratique ce machin ! Pas cons, les bêtes !

Alors que hiverner, ça veut juste dire ce mettre à l’abri pour l’hiver. Genre ça peut s’appliquer à des oiseaux migrateurs qui partent au chaud quand winter is coming ! Ou même à un bûcheron canadien qui rentre au bercail quand la bise fut venue ! Ou quand on place ses plantes à l’intérieur pour leur éviter la gelée.

Vous avez compris la différence ? Hiverner, c’est simplement passer la saison froide à l’abri, hiberner c’est physique, physiologique, typique de quelques animaux. Voilà voilà !

Ttttt, on me dit dans mon oreillettes que l’ours hiverne et non hiberne en hiver. Apparemment, il se réveille souvent pour bouffer, ce gourmand, ou pour aller au petit coin. C’est donc juste un gros flemmard, il n’entre donc pas dans un sommeil hibernal !
Share Button

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest