Vendredi : ne faisons pas long feu

5 février 2016

C’est vendredi, tout est permis !

Je voudrais vous parler d’un cas d’énantiosémie ! Non, ce n’est pas une maladie orpheline, il s’agit bien d’un mot de la langue française servant à désigner un mot ou une locution signifiant une chose et son contraire.

Un exemple classique est le verbe « louer », qui peut vouloir dire à la fois « payer pour obtenir un toit » ou « se faire payer pour offrir un toit », ce qui est l’inverse.

Une locution un peu étrange dans sa signification est « faire long feu ». L’on lit parfois « Pensez-vous faire long feu à ce poste ? » ce qu’il faut entendre comme « Pensez-vous durer à se poste ? ». Mais il existe aussi la locution inverse : « ne pas faire long feu », qui veut dire « ne pas durer ». Donc automatiquement, « faire long feu » devrait vouloir dire « durer ».

Ainsi, « faire long feu » signifie à la fois « durer » et « ne pas durer », ce qui est une énantiosémie.

Je crois qu’aujourd’hui, je vais faire long feu au travail… Ou pas !

Share Button

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On TwitterVisit Us On Pinterest